COVID-19 une menace de taille pour le projet d'unification de l’Europe

Personne n’est responsable de la crise qui persiste actuellement, ni les grandes puissances mondiales ni qui que ce soit. Mais l’avenir de tous les pays du monde en dépend. Notamment celui de l’Union européenne qui, avec la crise du Covid-19, connait une quatrième crise. Et cette fois-ci, l’économie et la santé ne sont pas les seuls secteurs concernés. Une menace pèse également sur la situation géopolitique de l’UE. Et les conséquences économiques et sociales du Coronavirus continuent de mettre le continent européen en difficulté. Alors serait-il la fin du projet d’unification de l’Europe ?

Faute d’accord et corporatisme différent

menace sur la géopolitique europeenne Faute d’accord et corporatisme différent

Le Covid-19 a mis tous les pays membres de l’Union européenne à l’épreuve. Et le choc créé par la pandémie relève de l’impensable. D’un pays à un autre, les conséquences économiques et sanitaires diffèrent. Par exemple, selon les prévisions du FMI, une réduction de 7,5% est constatée pour le PIB de la zone euro. Et cela va encore être plus catastrophique pour l’année 2021. Là, des mesures communes doivent déjà être prises. En effet, 540 milliards d’euros ont été débloqués afin de soutenir les mesures contre le chômage et les entreprises, et pour permettre aux autres pays de faire des prêts.

Par ailleurs, le MES ou Mécanisme européen de stabilité a été au centre de débat entre les pays membres de l’UE. Mais, soutenus par la Suède et le Danemark, les Pays-Bas ont bloqué l’activation de ce mécanisme et privilège les prêts aux reformes macroéconomiques. Telles que le système fiscal, le système de retraite, etc. Mais seule une condition a été retenue : utilisation du fonds bloqué pour soutenir la santé et les traitements relatifs aux conséquences directes ou indirectes du Covid-19. Cet acte de blocage montre le désaccord entre les pays membres de l’Union. Par conséquent, il est difficile d’avoir un accord sur les Corona bonds. Des mesures qui permettent de mutualiser les dettes et soutenir les pays les plus touchés économiquement par la pandémie.

Ce qui pourrait nuire à l’unification de l’Europe

Ce qui pourrait nuire à l<a href=’unification de l’Europe” width=”1200″ height=”800″ />

Les États du sud de la zone euro sont les plus endettés de l’Union européenne. Mais leurs dettes pourraient ne pas être payées. Ce qui pourrait nuire à la zone euro au complet. En effet, ce non-paiement des dettes va certainement entrainer une méfiance et provoquer une augmentation des taux d’intérêt sur les emprunts. Or, la BCE (Banque Centrale européenne) est limitée au niveau de sa puissance de feu et pour éviter une crise de liquidité, elle pourrait racheter des titres publics. Mais la question qui se pose c’est : les pays membres feront-ils preuve de solidarité et pourraient-ils décider en ce sens ?

Cette difficulté de faire preuve de solidarité pourrait nuire au projet d’unification de l’Europe. Et l’absence d’une réponse commune des États membres entrainera certainement, à long terme, vers l’effondrement de l’Union européenne. La situation géopolitique de l’UE repose alors sur un accord et une doctrine économique mutuelle entre les pays membres. Mais également sur la mise en place d’un plan d’investissement afin d’assurer l’indépendance du continent.