Covid-19 quel plan de relance pour l’économie européenne

Les répercussions de la pandémie sur l’économie européenne sont importantes. Toutes les activités commerciales se sont interrompues durant ces quelques mois de confinement. En effet, en avril dernier, les dirigeants de l’Union européenne ont pris la décision d’allouer un budget titanesque de plusieurs centaines de milliards d’euros afin d’alléger les conséquences directes de la crise sur l’économie européenne. Les mesures prises seront mises en vigueur, si les étapes législatives le permettent, en 2021. En total, l’UE entreprend un plan de relance économique 2 360 milliards d’euros, incluant déjà une somme de 540 milliards en faveur des pays membres, des travailleurs et des entreprises.

Pour le secteur de l’emploi

covid 19 plan de relance Pour le secteur de l emploi

Pour l’emploi et les travailleurs, afin d’atténuer les risques de chômages en situation d’urgence, l’Union européenne a mis en place un instrument de soutien provisoire. En mois de septembre et d’octobre derniers, un soutien financier de 87,9 milliards d’euros a été approuvé par le conseil. 17 États membres bénéficient alors de cette aide. Notamment la Belgique, la Bulgarie, la Croatie, la République tchèque. Sans oublier la Grèce, la Hongrie, l’Italie, la Lettonie, la Pologne ou encore le Portugal, etc. Toutefois, les autres pays membres de l’UE peuvent encore bénéficier d’un soutien financier allant jusqu’à 100 milliards d’euros.

Pour le cas des entreprises et des pays membres

covid 19 plan de relance pour les entreprises et les pays membres a l union europeen

D’une part, Le Groupe BEI ou Banque européenne d’Investissement a déjà mobilisé des fonds pour répondre aux besoins financiers à court terme des PME, mais aussi pour soutenir le secteur santé. D’un autre côté, un fonds de garantie paneuropéen de 25 milliards d’euros est également mis en place. En effet, ce capital est utilisé pour fournir des prêts pour les entreprises dans toute l’UE.

D’autre part, les mesures de soutien adoptées par l’UE concernent aussi les pays membres. Le processus de soutien et de stabilité choisi permet aux pays membres d’obtenir un crédit ou des prêts avec un taux de 2%. Ce qui est percevable sur le PIB cumulé, si le montant atteint les 240 milliards d’euros.

Les mesures prises dans le secteur santé

plan de relance pour l economie europeenne Les mesures prises dans le secteur santé

Malgré les appuis financiers attribués aux travailleurs et aux pays membres, l’Union européenne a également modifié son budget pour l’année 2020. Une somme de 3,1 milliards d’euros est alors ajoutée au budget de l’UE pour cette année. Un fonds servant à l’achat de fournitures médicales et d’équipements de protection, à l’encouragement de la production de tests de dépistage, à la mise en place d’hôpitaux de campagne et au rapatriement des citoyens européens bloqués à l’étranger.

En septembre 2020, un budget de 6,2 milliards d’euros a été accordé par le conseil afin de développer et déployer un vaccin contre le coronavirus et soutenir les initiatives d’investissement en réaction contre le Covid-19.

Une réorientation de fonds et une flexibilité dans l’application des règles

plan de relance pour l economie europeenne Une réorientation de fonds et une flexibilité dans l’application des règles

plan de relance pour l’économie européenne

Afin de mieux gérer la crise occasionnée par la pandémie, et pour soutenir les pays membres, l’Union européenne a dû réorienter ses fonds. Par conséquent, 37 milliards d’euros ont été déployés pour aider les PME, pour soutenir le secteur de santé et le marché du travail. Parallèlement, une somme de 28 milliards d’euros est disponible pour réagir à la crise du Covid-19. Ce fonds est issu des enveloppes nationales pour les années 2014-2020. Puis, une énorme somme de 800 milliards d’euros est destinée à aider les pays membres les plus touchés par la pandémie.

Par ailleurs, en matière de finances publiques et de politique budgétaire, l’Union européenne autorise une flexibilité quant à la mise en vigueur des règles y afférant. En effet, des règles provisoires sont adoptées afin de préserver l’emploi et soutenir financièrement les pays en difficulté face au Covid-19. Depuis le mois d’octobre dernier, les aides financières nationales s’élèvent jusqu’à 4% du PIB.